LES TROIS PORTS DE PENMARC'H

LE PORT DE KÉRITY

Le Port de Kérity-Penmarc'h, autrefois florissant, est formé par une plage de sable comprise entre la côte et les rochers de Viller Bras qui le protègent à l'Ouest et au Sud-Ouest. La pêche, abondante dans les environs, lui a rendu une partie de son ancienne importance et on y a construit récemment un môle de 117,50 mètres de longueur sur 6 mètres de largeur, dans le but unique de protéger les 30 ou 40 barques de pêche qui y sont attachées au port, car le mouvement commercial y est à peu près nul.

Extrait de "Les Bigoudens" de Gabriel Puyg de Ritalongi (Observations de 1894)


LE PORT DE SAINT PIERRE

Vous qui savez... j'attend vos informations : A vos plumes !


LE PORT DE SAINT GUÉNOLÉ

Le Port de Saint Guénolé s'ouvre au milieu de roches effrayantes. Il sert d'attache à une trentaine de chaloupes de pêche, mais par les gros temps, les chaloupes de Kérity, du Guilvinec et de Loctudy qui ne peuvent doubler le Cap de Penmarc'h, viennent s'y réfugier. Je trouve dans l'Annuaire officiel du Finistère, les renseignements suivants sur ce port :"Situé à l'extrémité de Penmarc'h, près l'Anse de la Torche, est un port de pêche qui parait appelé à prendre une certaine extension. - Il s'est formé sur ce point, depuis quelques années, une agglomération considérable. Le seul ouvrage qu'il contienne est un môle grossièrement construit en pierres sèches, dont l'exhaussement a été terminé en 1884. On a exécuté à la même époque, un barrage en maçonnerie, destiné à fermer la dépression qui existait entre l'Île Conq et la terre ferme et à protéger ainsi le port contre les vents du Nord-Est. Une station de sauvetage a été établie sur ce point en 1890.

Extrait de "Les Bigoudens" de Gabriel Puyg de Ritalongi (Observations de 1894)