LES ÉDITEURS DE CARTES POSTALES SUR PENMARC'H


Petit tour d'horizon des éditeurs de cartes postales anciennes ayant eu pour sujet photographique, la commune de Penmarc'h.


EDITEURS NATIONAUX


BUNEL Photo-éditeur à Vimoutiers, dans l'Orne. Cartes sur Penmarc'h dans leur série «A travers la Bretagne». 

Ces cartes postales sont remarquables par leurs libellés imprimés en rouge.


C.A.P. Initiales de la Compagnie Alsacienne des Arts Photomécaniques à Strasbourg (Bas-Rhin) créée par Levy et Neurdin après la seconde guerre mondiale. Société d'édition de CPA, elle bâtit ses collections comme d'autres, en achetant ses clichés chez d'autres éditeurs. Comme L.L. et NEURDEIN évidemment...

E.L.D. Initiales de Ernest-Louis-Désiré Le Deley (1859 - 1917), éditeur de CPA à Paris (Seine). Ou Ernest-Louis-Désiré, cela marche aussi. Il fonde Le Grand comptoir de la carte postale illustrée où il distribue ses cartes sous le logo E.L.D. parfois accompagné d'une ancre de marine. Cet éditeur n'est pas photographe, il monte ses collections en achetant des clichés chez d'autres éditeurs. On peut donc souvent trouver certaines de ses cartes chez d'autres éditeurs et inversement.

Par exemple, on trouve les mêmes vues chez les éditeurs A. Siron (Barbizon), François Chapeau (Nantes) ou C.L.C. (Charles L'hôpital et Cie, Paris) avec lesquels il s'associe (ou avec lesquels il coopère). C'est pourquoi on trouve fréquemment sur ces cartes le logo E.L.D. accompagné des noms Siron, Chapeau ou C.L.C. pour l'exemple.
Son fils Eugène prendra sa succession.

Curiosité : Le Deley fera breveter une évolution mobile d'un stéréoscope, visant à créer un effet de relief lors d'un visionnage de cartes photographiques : Le Merveilleux. Le Photographe Villard (Quimper) sera dépositaire de la marque. Toutes les cartes stéréo du Finistère pour stéréoscope Le Merveilleux seront éditées par le seul Villard.  

Stéréoscope mobile "Le Merveilleux" 

Carte Villard pour le Merveilleux d'ELD


ETOILE. Marque des Établissements Photographiques de G. PIPROT.




LA CIGOGNE Filliale du Société Hachette, maison mère à Paris. Les première cartes ont été produite par Albert Berger pour la filiale Hachette de Strasbourg, pays des cigognes. D'où son nom. Le groupe Hachette avait de très nombreuses fillilales «La Cigogne» dans nombre de villes de France et Monaco.

«La Cigogne» écrit au recto et/ou logo représentant une cigogne au verso.



LAUSSEDAT  ou Phototypie Laussedat. Edmond Laussedat (1851-1934) imprimeur-éditeur à la La Boissière en Châteaudun. 

 

L.L. Initiales des fondateurs des studios L.L., Isaac Georges Lévy et Moïse Léon, en 1864. Société reprise en 1901 par Abraham-Lucien et Gaspard-Ernest Levy, éditeurs de CPA à Paris (Seine). Ils commencent à photographier la Bretagne à partir de 1903. Les Levy fusionnent avec l'éditeur NEURDEIN en 1922 et prennent le nom de Levy et Neurdein Réunis.


LEVY & NEURDEIN RÉUNIS (Voir L.L.) Après la deuxième guerre mondiale, la société prend le nom de C.A.P (Compagnie des Arts Photomécaniques).


MTIL Initiales de (Jean-)Maurice Tesson Imprimeur à Limoges (1877-1955). Il est associé avec son frère Roger. En 1908 Maurice rachète le matériel de la maison S.I.P. de Paris et fonde la société MTIL où les deux frères travaillent ensemble.
A partir de 1916, les deux frères ne travaillent plus pour leur compte : Ils travaillent pour d'autres, à la commande. La même année, un incendie ravage leur entreprise ; les clichés et les machines seront sauvés. 

En 1930, Maurice Tesson vend son affaire.

ND ou ND Phot (Voir NEURDEIN)


NEURDEIN Société fondée en 1868 par les frères Étienne (1832-1918) et Louis Antonin (1846-1914) Neurdein, éditeurs de CPA à Paris (Seine). Il "sévissent" surtout sous les initiales ND (NeurDein) ou ND Phot.


RIVIERE-BUREAU Phototypie, éditeur de CPA à Pons (Charente-maritime). Création en 1925. Le fabricant démarchait dans les petites localités pour vendre sa production : Il ciblait les lieux touristiques, historiques, camps militaires, commerces, hôtels, photographes...en leur proposant leur promotion commerciale par des cartes postales parfois siglées à leur nom.
Leurs CPA de Penmarc'h sont facilement reconnaissables, car souvent N & B avec ciel bleu. 


S.A.E.P.
Initiales de la Société Alsacienne d'Expansion Photographique éditrice de CPSM à Colmar (Haut Rhin).


YVON Pierre-Yves PETIT (1886-1969), surnom "Yvon" est éditeur de CPA/CPSM à Bordeaux (Gironde).


LES ÉDITEURS BRETONS

AMAURY Hamonicà Saint Brieuc. Il est le fils de Emile Hamonic dont il prendra la succession en 1922. En 1927, il achète une 5cv Citroën qui lui permettra de sillonner la Bretagne moins péniblement que son père ne le fit. Le volume des édition monta très rapidement. Il reprendra nombre de clichés paternels dont il conservera les numéros d'édition. D'où une numérotation discontinue... Amaury Hamonic cessa ses activités en 1951.


A.N. (Voir ARTAUD-NOZAIS)


ANDRIEU Émile Jacques François Eugène (1866-1926), photographe-éditeur de CPA à Morlaix (Finistère).  On le trouve également sous le nom de E.A. (du nom Émile Andrieu) et Collection Andrieu. Après ses études à Rennes, il est embauché par les Chemins de Fer de L'Ouest comme agent puis plus tard devient sous-chef de gare. Premier mariage en 1898. Il démissionne des Chemins de Fer en 1900. Il devient alors papetier-photographe-éditeur.
Il commence à éditer des cartes sur la Bretagne en 1902. Ses premiers clichés Finistériens sont imprimés par Émile Hamonic de Saint-Brieuc. Ses clichés des Côtes-du-Nord sont imprimés par Jean Marie Julien de Lespinasse de Perros-Guirec. La série "Toute la Bretagne" a été réalisée par l' imprimerie Collas Charles Edmond (1866-1947) à Cognac (Charente) dont le logo représente un trèfle à cinq feuilles avec lettre C (de Colas) sur chacune des feuilles. En 1903, suite au décès de sa première épouse, il s'engage dans l'armée au 74ème RIT (régiment territorial d’infanterie). Il semble néanmoins poursuivre  son activité de photographe. En 1905, après cinq ans d'activité, Andrieu cède son affaire à Lespinasse : Sa carrière de photographe fut donc bien courte...

Émile Andrieu se re-marie à Paris en août 1910. Il est libéré de ses obligations militaires en 1912. Retourné aux Chemins de Fer, il est nommé ingénieur et part pour le Tonkin (Nord Vietnam) comme inspecteur des Chemins de Fer du Yunnan (Sud Chine). Puis il est nommé chef d’arrondissement à Hanoï où naissent ses deux enfants. Il revient en métropole vers 1923-1924. Il décède au Mans le 28 août 1926.


ANGLARET G. ,éditeur de CPA à Quimper.

ARTAUD du nom de Gabriel ARTAUD (1881-1966) éditeur de CPA à Nantes (Loire Atlantique) à partir de 1905. Il travaille en famille : Yves comme commercial et Pierre comme directeur technique. Artaud est éditeur spécialisé dans le grand Ouest. Il a également édité des CPSM sous le nom de GABY.
En 1906, il s'associe avec Nozais sous le nom de ARTAUD-NOZAIS ou A.N. (Artaud-Nozais). Les deux compères publient à partir de 1913 et jusqu'en 1919, des séries de CP "La Bretagne" et "Vive la Bretagne" dessinées par Henri Nozais, des CP d'auto-dérision sur le peuple Breton qui font scandale. La polémique survit jusqu'en 1923 ! L'association prend fin en 1922.
A la mort de Gabriel en 1966, ses enfants Pierre et Yves lui ont succédé sous le nom ARTAUD frères.


ARTAUD-NOZAIS (Voir ARTAUD)

AS de COEUR Philippe Artaud (petit-fils de Gabriel Artaud) éditeur de CPM à Nantes en 1966 (Loire Atlantique).


E.A. (Voir ANDRIEU)


E.H. (Voir HAMONIC)


GABY (Voir ARTAUD)


G. I. D. éditeur de à Nantes (Loire Atlantique).

HAMONIC du nom de Emile Hamonic (1861-1943) éditeur de CPA à Saint Brieuc (Côtes d'Armor) à partir de 1893. Photographe et dessinateur, c'est un des premiers éditeurs de Bretagne. Il débute en publiant des cartes représentant le chansonnier Théodore Botrel (accompagné parfois de son épouse) en habits bretons, Anatole Le Braz, Charles Le Goffic, Le Guyader, accompagné de leurs textes manuscrits. Émile Hamonic est adhérent à l'Union régionaliste bretonne, créée en 1898 par, entre-autres, Charles le Goffic et Analole le Braz qui en sera le 1er président. Pour prendre ses clichés, il parcourt la Bretagne avec sa bicyclette surchargée de matériel photographique. Il a ainsi l'occasion de prendre des photos sur des évènements d'actualité qu'il vend aux hebdomadaires Parisiens. Il sympathise avec Mr et Mme Le Doaré à qui il enseigne la photographie.
Il fait imprimer ses cartes par son ami Albert Bergeret, imprimeur à Nancy à partir de 1900. Pendant la première guerre, Emile Hamonic survit en lui faisant imprimer, à crédit, des cartes pour la franchise militaire. En 1922 il est contraint de rembourser son ami Bergeret. Fatigué, il transmet son affaire à son fils Amaury et se consacre à la peinture

Son fils Amaury a pris sa succession et a édité sous le nom d' "Amaury".

Plus rarement, on peut également trouver des cartes estampillées E.H. (Emile Hamonic)

Émile Hamonic

JACK les Editions d'art Jack éditrices de CPM à Louannec (Côtes d'Armor)

JEAN les Editions Jean Kérisit éditrices de CPM à Audierne (Finistère)


JOS du prénom de Jos Le Doaré (1904-1976) éditeur de CPSM/CPM à Châteaulin depuis 1927. Photographe.


LAURENT-NEL. Henri-Marie Laurent (1880-1960) se marie à Jeanne, Gabrielle, Marie Nel en 1907 à Rennes (Ille et Vilaine) où il devient éditeur de CPSM. 


LOIC les Edition Mesny éditrices de CPSM à Rennes (Ille et Vilaine)






NOZAIS du nom de NOZAIS Joseph Pierre Marie (1879-1941) éditeur de CPA à Nantes (Loire Atlantique). Il se lance dans l'édition en 1903 et l'imprimerie en 1904 et imprime ses premières cartes postales. En 1905 il édite les premières CP de sa "Collection J.Nozais". En 1906 il s'associe avec Gabriel Artaud sous le nom de ARTAUD-NOZAIS ou A.N. (Artaud-Nozais). Les deux compères publient à partir de 1913 et jusqu'en 1919, des séries de CP "La Bretagne" et "Vive la Bretagne" dessinées par Henri Nozais, des CP d'auto-dérision sur le peuple Breton qui font scandale. La polémique survit jusqu'en 1923 ! En 1922 Joseph Nozais reprend sa liberté sous le nom de J. Nozais Edit. et édite, sans Artaud, ses fameuses cartes postales au verso de couleur verte.


REMA . my et Madeleine Caoudal étaient éditeur de CPSM et CPM à Quimper. Yves Caoudal, leur fils, prendra leur succession en 1965 et fondera les éditions YCA . 


VILLARD du nom de la "dynastie" Villard de Ploaré. Elle commence avec Jean-Marie Villard (1828-1899) instituteur, artiste peintre et photographe, formé par Gaspard-Félix Tournachon dit Nadar et Louis Daguerre.

Il initie à la photographie son frère Joseph (1836-1898) qui parcourt la Bretagne à pied, à cheval, en vélo puis en quadricycle à moteur pour prendre quantité de photographies. En 1865, Joseph ouvre un atelier de photographie 15 rue des Gentilshommes à Quimper. Il a accumulé pas moins de 100 000 plaques photographiques conservées au Musée de Bretagne. En 1870, il ouvre un second atelier au 42 rue Kéréon.

Son fils Joseph-Marie (1868-1935) dit « Villard Jeune » entre dans l'affaire familiale en 1890 et prend la suite de son père à sa mort. Il se marie avec Marie-Françoise, fille de l'éditeur Ferron : Il devient alors photographe-éditeur de CPA au 4 rue Saint François à Quimper à partir de 1898 faisant de lui un des premiers éditeurs de Bretagne. Il est le créateur de la fameuse Collection Villard.
Joseph-Marie Villard est adhérent à l'Union régionaliste bretonne, créée en 1898 par, entre-autres, Charles le Goffic et Analole le Braz qui en sera le 1er président. La maison Villard ira alors jusqu'à publier trois millons de cartes par an. Les palmes académiques lui seront descernées en 1904. L'essort touristique de Penmarc'h lui doit beaucoup...

Son fils Joseph Henri Marie (1898-????) prendra sa succession.


Jean-Marie Villard - Auto portrait

Joseph Villard


Les 5 enfants de Joseph Marie et Marie Françoise Villard :

Les Frères Villard : Joseph-Henri-Marie, Henri, Paul et Jean

Probablement Marie avec un de ses frères


WARON du nom de Armand Waron (1868-1956) opticien spécialiste de la phototypie et éditeur de CPA à Saint Brieuc (Finistère) à partir de 1898. C'est à partir de 1903, qu'il commence à publier ses séries "Bretagne pittoresque". Juge au tribunal de commerce de St Brieuc (1908-1920) il fit ensuite une carrière politique : Maire de St Brieuc en 1919, député (1924-1928) il participe à commission de la marine marchande et de la marine militaire ou il prend la défense des conditions de vie des inscrits maritimes et de leurs familles.

Armand Waron

SINGULARITE DE CERTAINS EDITEURS BRETONS

Emile HAMONIC, photographe et dessinateur de Saint-Brieuc établi en 1891, fut le premier à faire figurer la mention KARTEN BOST (carte postale en Breton) au verso de ses cartes postales dès 1897.

Joseph-Marie VILLARD photographe-éditeur à Quimper, le rejoignit peu après : Le fait qu'ils soient tous deux militants actifs de l'Union Régionaliste Bretonne peut expliquer cette initiative.

Ils furent bientôt rejoints par Anglaret et d'autres... Voici quelques types de verso (parmi d'autres...) imprimés par ces éditeurs :


Hamonic

Anglaret

Villard

Détail du texte en Breton :

Détail du texte en Breton :

Détail du texte en Breton :

Traduction :

Union Postale du Monde
CARTE POSTALE
De ce côté doivent être écrits
le nom et l'adresse.

Traduction :

Union Postale du Monde Entier
CARTE POSTALE
Ce côté est réservé à l ' adresse

Traduction :
CARTE POSTALE
Pour l'Etranger, c'est de ce côté que doivent être écrits le nom et l'adresse.

Ecrivez votre lettre                 Ce côté ci est pour
       de ce côté                             l ' adresse 

On pourra aussi rencontrer cette autre forme :

"Marc'h eus da skriva d'ar brouiou all, goulennet er bureo"
Trad : S'il faut écrire vers d'autres pays, se renseigner au bureau (de poste).



LES ÉDITEURS BIGOUDENS

DANTAN, photographe à Pont l'Abbé.

KERVENNIC. André Kervennic éditeur de CPA/CPSM à Pont l'Abbé (Finistère).


PIERRE. Il s'agit de Pierre Kervennic qui tenait un studio photo attenant à la chapelle (disparue) de la Madeleine en Pont l'Abbé (Finistère). C'est Pouillot qui prit sa succession.


POUILLOT éditeur de CPSM à Pont l'Abbé (Finistère). Photographe. S'associera avec EHANNEAU.


POUILLOT-EHANNEAU (Voir POUILLOT). On trouve aussi des cartes sous les initiales PE (Pouillot Ehanno)







LES ÉDITEURS PENMARCHAIS


CASSAN André, photographe éditeur à Penmarc'h (Finistère). On le trouvera plus tard sous le logo "subtil" K100, modernité oblige...

HELIAS Paul Hélias, rue du Port à Kérity-Penmarc'h (Finistère). Ses cartes sont des cartes fournies par Maes et marquées Edit. Hélias.


LE PAPE photographe éditeur à Penmarc'h (Finistère).


Vve NICOLAS RENEVOT. En 1920, après la mort de son mari Nicolas, Marie-Anne Renévot ouvre le CAFE DE LA MER, rue des Goëlands à SAINT GUENOLE PENMAR'CH (Finistère). Ses cartes sont des cartes fournies par Rivière-Bureau et marquées Renevot. 


Vve VOLANT du Grand Hôtel de Bretagne à SAINT GUENOLE PENMAR'CH (Finistère)