Sauvetage du Irène (suite et fin)

Annales du Sauvetage, 1er trimestre 1880

Secours du 20 octobre 1879


Action du poste des douanes de Kérity.

Équipage (cinq hommes) du trois-mâts norvégien Irène secouru par les marins de la localité.

Le trois-mâts norvégien Irène, de 343 tonnes, ayant 13 hommes d’équipage, après avoir erré depuis le 17 octobre sans savoir où il était, est venu s’échouer vers 10 heures 30 du matin, à 300 mètres du rivage, sur la grève de Rescours.

« Irene » échoué à Pors-Carn. Photo-montage © JL Guégaden

Avertis de l’événement, à 11 heures, les agents des douanes du poste de Kérity se rendirent avec le matériel de sauvetage sur le lieu du sinistre, à 5 kilomètres du port, où ils arrivèrent à midi, au moment où le dernier homme de l’Irène était mis à terre. 2 marins du navire étaient venus à terre avec une embarcation du bord, et c‘est au moyen de cette même embarcation que les marins de la localité parvinrent à sauver les 11 hommes restant de l’équipage.

Quoique dans cette circonstance le matériel du poste n’ait pas été utilisé, les agents des douanes n’en ont pas moins fait preuve d’empressement et de dévouement. Ce sont les nommés Huyard, brigadier, Crozon, sous-brigadier, les préposés Le Goff, Gallo, Malissier et les marins Carro et Riou.

Google Analytics

Facebook

Twitter