Résurection du Papa Poydenot - La Restauration

Restauration du canot

La restauration de la coque en teck et de l'équipement intérieur du «Flying Chose» a été confiée aux Chantiers Pichavant de Pont l'Abbé (Finistère).


Voici les principales actions de restauration-reconstruction qui ont été réalisées par le Chantier Pichavant :

Dans un premier temps, la carène est poncée. Le bois est mise à nu. Pas de mauvaise surprise.
Puis il s'agit de renforcer la charpente, notamment au niveau des 11 varangues (V) qui ont été changées.
Les tirants assurant la cohésion «carlingue (F)-varangues (V)-quille en chêne (B)-fausse quille (E)» étaient fatigués et il était nécessaire de les changer.
La fausse quille en métal (300 kg) a été refaite(E).
Les rivets en cuivre ont tous été remplacés.
De nouveaux tambours (dômes formant coffres étanches) avant et arrière ont été réalisés en lamellé d'acajou (A).
Tous les éléments participant à la rigidification de la coque ont été remplacés à l'identique : Bancs de nage (k), courbes des bancs de nage (m), lisses de plat bord et de pont (n et l), les barrots transversaux (G), etc.
Les marche-pieds des nageurs (Z) ont été refaits.
Les caissons à air en cuivre (T) ont tous été refaits à l'identique, tant dans la cale que sous les bancs de nage.
Les puits à soupapes (u), encore présents, ont été rénovés.
Le gouvernail et sa barre franche (b) ont été refaits.

Les bitons de halage (X) ont été refaits à neuf.
...etc.
   

La restauration en quelques images

La carène avant ponçage  


La carène poncée et rivetée. Mise en place de la fausse quille lestée 

Restauration des lisses de la coque


Restauration des lisses (autre vue) © Chasse Marée

Restauration de l'intérieur de la coque


Restauration de l'intérieur de la coque
Remarquer les 6 puits à soupapes et
une partie des 11 varangues


Restauration de l'intérieur de la coque et fabrication
du nouveau dôme arrière

Restauration des puits à soupapes

Pont, puits, dômes et bancs de nage, bitons de halage
sont terminés. Remarquer les caisses à air sous les bancs.

Le canot est prêt pour la peinture et l'armement.


Restauration du Papa Poydenot

(Vidéo mise en ligne par l'Association Papa Poydenot)

Fabrication du Gréement

Profil du canot gréé (GàD : Misaine, Grand'voile, foc)

Le gréement fut refait à l'identique par la voilerie Fiacre de Douarnenez, selon des spécifications techniques retrouvées dans les archives des Chantiers Augustin Normand : Un foc (1.74 m²), une misaine (6.30 m²) et une grand'voile (8.119 m²) pour une surface totale de 16,23 m².

La fabrication des mâts et les 15 avirons en frêne (dont 3 de rechange) a été confiée aux Charpentiers Associés de Léchiagat.

Les éléments d'accastillage et le matériel d'armement du canot de sauvetage ont été fabriqués sur plans ou retrouvés dans les brocantes et les greniers des locaux.

Les anciens ont fait bénéficier l'Association de leurs connaissances pour la mise en œuvre des matériels et l'armement du canot. 


Pièces d'armement du canot de sauvetage

Fabrication du chariot

La construction du chariot fut réalisée sur plan, à l'identique par le Chantier Naval Canévet de Saint-Guénolé, aidé par les conseils éclairés du Dr. Pillet. Opération compliquée, car il fut nécessaire de «ré-inventer» des procédés de fabrication oubliés, telle la fabrication des roues à rayons de bois. Le résultat : une magnifique construction réalisée dans les règles de l'art.

Vue du chariot - Face et profil

Carrossage du chariot
Vue arrière

Fabrication magnifique du chariot du canot de sauvetage

Cerclage d'une roue au chantier © Chasse Marée


La construction du chariot
(Vidéo mise en ligne par l'Association Papa Poydenot)

Baptème et mise à l'eau

Le «Flying Chose», ex «Benoit Champy», est rebaptisé «Papa Poydenot» le 30 mai 1992 à Saint-Pierre-Penmarc'h.

Nouveau baptème et lancement du «Papa Poydenot»

Nouveau baptème et lancement du «Papa Poydenot»

         Baptème et lancement du Papa Poydenot
     (Vidéo mise en ligne par l'Association Papa Poydenot)

Journal «Le Télégramme», article du 30 mai 1992

Vieilles coques

Jour J pour le «Papa Poydenot»

Pas encore restauré, il fit une entrée remarquée lors de l'été 1990.

La tradition du sauvetage est d'autant plus forte en Pays Bigouden que les naufrages ont été nombreux et parfois extrêmement meurtiers. À Penmarc''h, les plus âgés ont encore en mémoire le naufrage du 23 mai 1925, qui fit 27 victimes : douze dans les deux canots de pêche en difficulté et 15 sur les canots de sauvetage, le «Léon-Dufour» et «Comte et Comtesse Foucher de Mont-Farron»

Chariot ou pas, puisque la construction de ce dernier a pris pas mal de retard, le « Papa Poydenot » sera mis à I'eau cet après-midi, à Penmarc'h, au pied du phare de la pointe de Saint-Pierre, là où il logera désormais dans son abri restauré.

Difficile mais réussi

Pour Jean-Jacques Monot, Baptiste Pochic et les autres, le compte à rebours a commencé. Le compte à rebours d'une aventure qui a duré plus de deux ans et dont l'aboutissement est le fruit de la ténacité de deux ou trois personnes. On se doit de remarquer, en effet, que le projet n'a pas entraîné un enthousiasme fou dans la région. Reste que maintenant qu'il est là, fini, rutilant, l'adhésion à ce canot de sauvetage à redressement automatique, témoin d'un passé et d'un présent maritime généreux, tourné vers le sauvetage en mer, se fera certainement. On attend beaucoup de monde cet après-midi à Saint-Pierre pour sa première mise à l'eau.

Le programme

Dès ce matin, plusieurs stands d'exposants des bateaux du concours «bateaux des cotes de France» s'installeront au pied d'Eckmühl. Y seront présentés le lougre le «Cap-Sizun1», le «Dalh Mad», la «Belle Angèle», la «Belle Etoile», la «Marie Lizic»...
L'association «Bro San Per» et la SNSM seront aussi de la fête. Le «Papa Poydenot» rejoindra ses quartiers officiels en fin de matinée.
La fête proprement dite démarrera à 13:00 avec l'arrivée des vieux gréements qui viendront saluer le nouveau venu dans la flotte qui concourra à Brest en juillett prochain. À 15:00 , le «Papa Poydenot», du nom d'un de ses généreux donateurs, sponsors de l'époque, sortira sur la grève tiré par une équipe de marins bigoudens. À 15:30 après les discours officiels, le canot de sauvetage sera béni par le clergé de Penmarc'h. Ensuite, la marraine du bateau, Catherine Le Bleis, reine des Brodeuses, apposera la plaque officielle sur le canot. Les mousses de l'EMA2, équipage officiel monteront alors à bord et le «Papa Poydenot» sera lancé å 16:00 . Après ce baptême de mer, il reviendra sur la grève pour des embarquements de volontaires.
De 16:30 à 20:00, on chantera sur les quais. Aline Lagadic accompagnée à la guitare par Arnaud Maisoneuve et au violon par John Wrigt, interprètera des chants de marins et d'ouvrières. Les enfants du groupe folklorique de Kérîty danseront.
À partir de 19:00, les rues devant le phare seront animées par les commerçants locaux et particulièrement par le café «La descente du Phare» qui a fait venir pour l'occasion un groupe de Jazz.

Note KBCP :
(1) Le «Cap Sizun» n'est pas un lougre mais un sloop langoustier.


Catherine Le Bleis, reine des Brodeuses 1991
© Le Lain

                                                    Le concours de maquette


Parallèlement, les douze maquettistes qui ont concouru dans le cadre d'une épreuve lancée l'hiver dernier, connaîtront à 18:00 leur lauréat. Le jury se sera réuni le
matin à la chapelle de Saint-Pierre pour départager les maquettes, répliques du «Papa Poydenot». Celles-ci seront exposées au public dans la chapelle de Saint-Pierre.
Une tombola-souscription est en cours afin de recueillir les fonds nécessaires aux paiements de la fin des travaux de restauration du canot. Les billets (10 fr.) sont vendus par les membres de l'association et dans les syndicats d'initiative, mairies, etc... Les lots principaux de cette tombola seront constitués d'une partie des maquettes du concours. Le tirage de cette tombola aura lieu le 10 août sur le terre-plein du port de Kérity à l'occasion de la clôture de l'exposition de maquettes annuelle de l'association des usagers du port de Kérity.

Et après...

Le «Papa Poydenot », rappelons-Ie, est la partie mobile d'un ensemble ambitieux consistant en la rénovation du site de Saint-Pierre destiné à devenir un centre de découverte maritime. D'ores et déjà, avec le bateau, des classes de découverte pourront fonctionner puisque le coin est riche en faune et en flore. Le «Papa Poydenot», en cours de classement comme monument historique, participera donc à Brest 92 et concourra dans la catégorie des moins des 12,00 m. Il partira le 9 juillet de Saint-Pierre et entrera dans le port de Brest par l'Ichthys, bateau de l'EMA1. Auparavant, le 28 juin, il accompagnera le «Corentin», le lougre de l'Odet dans sa descente de la rivière et participera à la fête de la mer d'Audierne.
Le «Papa Poydenot» est sur les rails. Projet et réalisation originaux, il trouvera sa place dans la flottille des bateaux des côtes de France, sans problèmes.


Note KBCP :
(1) École Maritime du Guilvinec

Maquette au 1/20ème par M. Garcia

Représentations

En tant que «musée vivant», les membres de l'association du «Centre de Découverte Maritime du pays Bigouden» avaient l'intention de faire admirer leur «Papa Poydenot» — seul canot de sauvetage à voile et avirons avec Titre de Navigation — dans nombre de fêtes maritimes. 

Sortie du «Papa Poydenot» sous voile et avirons © Jos Le Doaré

Sortie du «Papa Poydenot» aux avirons © Jos Le Doaré

La première sortie de représentation fut effectuée lorsqu'il escorta, pour sa première descente de l'Odet, le lougre «Corentin» fraîchement baptisé du 24 juin.
 

«Corentin», lougre de l'Odet © Fred Olsen - Le Télégramme

Il fit ensuite sa première grande sortie à l'occasion de la «La Grande Armada de Brest (et Douarnenez) 1992», du 11 au 18 juillet. Invité à cette fête, le «Papa Poydenot» a pris la route pour Brest où il a obtenu un prix spécial au concours des «Bateaux des Côtes de France».

Puis le 15 juillet le «Papa Poydenot» a rejoint Douarnenez aux avirons, pour clore ces jours de fête de belle façon.

Armada de Brest 1992 © Le Télégramme

Monument historique

Un peu plus de trois mois après cette belle reconnaissance du travail accompli, parvient une autre bonne nouvelle :

■ Ministère de l'Éducation Nationale et de la Culture. Arrêté du 6 novembre 1992.
Considérant que l'objet mobilier désigné ci-après présente un intérêt public au point de vue de l'histoire et de la technique maritime.

ARRÈTÉ

L'objet mobilier désigné ci-après est classé parmi les monuments historiques (propriété privée) :

Canot de sauvetage «Papa Poydenot», construit en 1901 au chantiers Augustin Normand du Hâvre (n° 79 du chantier)

1996 - Changements de nom de l'association

■ Journal Officiel de la République Française du 26 Juin 1996

Nature : Modification.

Le Centre de Découverte Maritime du pays Bigouden devient Les Amis du centre de Découverte Maritime

Siège social : Penmarc'h

Date de déclaration : le 06/06/1996



2001 - Nouveau changement de nom

■ Journal Officiel de la République Française du 29 décembre 2001

Nature : Modification.

L'Association des Amis du centre de Découverte Maritime devient l'Association Papa Poydenot.

Objet : A pour objectif d'être le conservatoire de la mémoire des équipages des canots de sauvetage à avirons et à voiles ; promouvoir le patrimoine maritime du pays bigouden ; faire vivre le canot de sauvetage de 1901, Papa Poydenot, classé monument historique.

Siège social : Penmarc'h


Quelques autres sorties

De nombreuses sorties jalonnent la vie du Papa Poydenot. En voici quelques unes (parmi d'autres) :

Douarnenez 2006 - Papa Poydenot © André Chapalain
Visitez le site de José Chapalain

«Papa Poydenot» dans le port de Kérity © JL Guégaden

Défilé Entre Terre et Mer © Le Télégramme

Défilé Entre Terre et Mer © Maurice
Visitez le site Penmarc'h-Entre terre et mer

Google Analytics

Facebook

Twitter