LES DIFFERENTS TYPES DE MEGALITHES

Les mégalithes ont été érigés sur la façade Atlantique d'Europe Occidentale durant le Néolithique, dernière période de la préhistoire, entre 5000 et 2000 ans avant notre aire. Cette période succède aux périodes Paléolithique et Mésolithique où les hommes vivaient du produit de la pêche et de la chasse. Le Néolithique se caractérise principalement par la naissance de l'agriculture et de l'élevage.


Situation des Menhirs, Dolmens et Tumulus à travers âges et périodes © JL Guégaden



  • Les Menhirs (du Breton pierre-longue) sont des pierres dressées indiquant un lieu géographique ou sacré.
    Ces mégalithes sont aussi appelés peulvans (du Breton pilier-pierre).



Les menhirs ont été érigés sur la façade Atlantique d'Europe Occidentale durant les périodes du Néolithique moyen et du Néolitique final jusqu'à la fin du Chalcolithique (Âge du Cuivre), soit encore de 5000 à 2500-2000 ans environ avant notre aire. Le néolithique est «l'Âge de la Pierre Polie» et prend fin au début de «l'Âge du Bronze». 


Les Menhirs sont des pierres brutes, non travaillées ou très peu. Rarement gravés, leur taille varie de quelques dizaines de centimètres à plusieurs mètres de haut. 


Menhir de Kerscaven © MTIL

Menhir lenticulaire de la Vierge © Pierre


Menhir  gravé d'un poignard.
Musée Préhistorique de Penmarc'h © Pierre


Les peuples du Néolithique vouaient un culte à la nature, tels le soleil, la lune, la terre, l'air, l'eau, le feu... dont ils dépendaient au niveau du climat, de l'agriculture, de l'élevage et autres ressources.
Eau-Terre-Feu ou Ciel-Terre-Eau semblent être les trilogies cultuelles du Néolithique. C'est ainsi qu'il y a souvent un point d'eau (source, ruisseau...) près d'un menhir.

Quelle était leur utilité ? Plusieurs théories historiques s'affrontent. 


  • Pour certains, les menhirs, érigés en des lieux affectés par une particularité tellurique et/ou magnétique, servaient  de siège à des rites religieux. La partie enterrée du menhir est en communication avec la terre mère, la partie affleurant le sol est le monde des vivants, la partie haute est en communication avec l'air et les dieux.
  • Pour d'autres, les menhirs étaient érigés pour délimiter le territoire d'un clan ou pour marquer un événement social ou politique d'importance.

Les stèles, appelées aussi stèles Gauloises sont les remplaçantes des Menhirs. Elles apparaissent aux alentours du second Âge du fer, soit de 600-500 à 300 avant notre ère. Ce sont des pierres taillées de taille généralement  raisonnable. La stèle peut être de section carrée, rectangulaire, ronde mais aussi et le plus souvent, de forme tronc-conique. Le granit des stèles peut être poli ou bien à facettes, parfois gravé de motifs simples (haches, épées, ...). 

Nombre de ces stèles ont été Christianisées à partir du Vème siècle, en les surmontant d'une croix Chrétienne en granit ou bien en les gravant à la gloire du Christ.


Stèles et stèle tronc-conique

Section de stèles

Stèle christianisée à Beuzec © Hamonic


Stèle gravée de Kernuz © Hamonic

Stele Kerider en Cleder

  • Les alignements (de menhirs) sont des files de menhirs de tailles variables orientés selon des axes astronomiques (généralement Est-Ouest).  Les alignements de menhirs seraient en relation avec la position du soleil aux solstices et/ou aux équinoxes.

  • Les cromlec'h (du Breton courbe-endroit) sont des enceintes de menhirs dressés de forme généralement circulaire délimitant un espace sacré. Parfois un menhir est placé au centre.
  • Les dolmens (du Breton table-pierre) ont été érigés sur la façade Atlantique d'Europe Occidentale durant les périodes du Néolithique moyen et du Néolitique final jusqu'à la fin du Chalcolithique (Âge du Cuivre), soit encore de 5000 à 2500-2000 ans environ avant notre aire. Le néolithique est «l'Âge de la Pierre Polie» et prend fin au début de «l'Âge du Bronze». 

    Les Dolmens sont des sépultures. Ils sont construits avec des dalles de granit : les piliers ("pieds" de la table) constitués par des dalles à champ, la dalle de couverture (le "plateau" de la table) par une dalle à plat et enfin par une dalle de chevet à champ, (le "fond" de la table) servant à fermer le dolmen sur un troisième côté.
     

Dolmen de Men Lann Du © Andrieu




Les dolmens peuvent être alignés en Allée couverte :

L'allée est constituée de deux rangées parallèles de piliers, surmontées de dalles-plateaux. C'est en quelque sorte, une enfilade de dolmens érigés à bouts touchants.


Allée couverte de Lestrignou ©


Les dolmens peuvent aussi constituer des Sépultures à couloir. Une allée couverte mène à une ou des chambres-sépultures. Ce sont des sépultures dont les chambres peuvent être particulières ou collectives. Leur forme peut être linéaire (une seule chambre), en T, en †, en V...


Les piliers du couloir peuvent parfois être constitués de pierres sèches formant des murs. Ces dolmens à couloir peuvent être aussi recouverts de terre, formant un tumulus...

  • Les tumulus (mot latin) ont été érigés durant une partie de l'Âge de Bronze, soit environ de 2150 à 1350 ans avant notre aire. Ce sont des éminences formées d'une accumulation de terre et de pierres au-dessus d'un couloir ou allée couverte, aboutissant à une ou des chambres dolméniques.

    Il existe des variantes : Les tertres qui ne sont faits que de terre alors que les cairn (mot Irlandais) ne sont faits que de pierres sèches.

En résumé, et pour faire simple, on peut dire que tout ce qui est menhir a trait au bornage, voire au sacré ou aux astres, alors que tout ce qui est dolmen a trait à la sépulture.