La Chapelle de la Madeleine selon le Recteur Le Coz

Note importante : Les Chroniques du Recteur François-Marie Le Coz ont été écrites pendant la période de son sacerdoce en la paroisse de Penmarc'h, soit entre 1887 et 1911. Ces chroniques ont été réalisées à la plume sergent major sur cahier d'écolier ; les textes suivants sont donc une retranscription des écrits du Recteur, sa mise en page ayant été respectée au plus près.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------Page 105-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La Magdeleine


Avant la Révolution, cette chapelle dépendait de Plomeur ; on y faisait autrefois beaucoup d'offrandes.

Chapelle assez vaste, assez remarquable par son style, sa verrière du fond et surtout par sa gracieuse flèche qu'on aperçoit d'assez loin quand on vient de Plomeur à Penmarc'h.

1809 -- Mr Le Gall, recteur, dit qu'elle fut vendue en 1793 à Mr Durand Pierre, maire de Penmarc'h (en 1809) et à Jean Durand, dit Robin, qui affirment toujours être contents d'en faire l'abandon et n'en font rien. Il serait bon de les mander à l’évêché pour les y déterminer.

1812 -- Le conseil de Fabrique est d'avis que cette chapelle soit rendue au culte, car elle est située dans un coin de la paroisse et entourée d'environ 400 âmes. Elle était avant la Révolution dans la plus grande célébrité : elle le deviendra encore davantage par la suite grâce aux faveurs que la Sainte obtiendra pour ses clients.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------Page 106-------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Mr Le Gall, recteur, fit fondre à Brest une cloche pour la Magdeleine, en 1809. Cette cloche fut bénite par Mr Querneau, curé de Pont l'Abbé, le 7 juin, pour le pardon de Penmarc'h (Actuellement, le pardon de St Nonna (Penmarc'h) a lieu le 1er dimanche de Juillet).

La Chapelle de la Magdeleine appartient depuis longtemps à la paroisse ; elle a son fabricien, comme les autres Chapelles. On y célèbre la messe, le jour de la St Etienne (26 Xbre) (1), et pour les Rogations (2), 1er jour. La grand' messe, le jour de St Jean, 24 juin. Le grand pardon a lieu le Dimanche qui suit le 22 juillet : on y porte une bannière et 2 croix en argent.

-- Le bas de la chapelle est de la fin du douzième siècle très probablement, ou, au plus tard, du commencement du 13ème. C'était la chapelle primitive, dédiée à St Étienne, d'après une tradition constante ; on voit, au mur du nord, la porte conduisant au Jubé (3) ; l'abside entrait un peu dans la partie du levant de la chapelle actuelle. Le haut de la Chapelle est un ajouté du 16ème siècle ainsi qu'on le voit à une gargouille du bas-côté qui a dû autrefois se trouver à l'extérieur de l'édifice. La chapelle agrandie, a été dédiée à Ste Marie Magdeleine :


Note KBCP :
(1) 26 Xbre : lire 26 décembre
(2) Les jours des Rogations sont les trois jours précédant immédiatement le jeudi de l'Ascension, c'est-à-dire les 37ème, 38ème et 39ème jours après Pâques.
(3) Jubé : Dans une église, le jubé est une tribune et une clôture de pierre ou de bois séparant le chœur liturgique de la nef.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------Page 107-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

le vocable a prévalu. En 1889, la toiture du bout levant, côté sud, a été entièrement refaite (1000 f) réparation complète. En 1890, Mr Étienne Larreur, de Brest, de passage à Penmarc'h, a fait cadeau d'une statue de St Étienne (100 f).

-- Près de la Magdeleine, chemin druidique marqué par des pierres jusqu'à Lestriguiou. En face le 5ème hectomètre entre la 8ème et la 9ème borne kilométrique, s'élève, au sud, un magnifique dolmen à 40m de la route.


Google Analytics

Facebook

Twitter