1905 : Le crime de Maximilien Munch (suite 3 et fin)
                                      Après le procès...

Qu'est devenu Maximilien Munch ?

Après le jugement, Maximilien Munch est écroué sous le n°4344 à Quimper.
Le 5 juillet 1906, il embarque sur « La Loire » depuis l'Île-de-Ré, pour un déplacement vers la Guyanne Française.


Embarquement  à St Martin de Ré © L.C. 

Embarquement sur « La Loire » © A. Bonnaud

« La Loire », transporteur de forçats à destination de la Guyanne © A.B.

Arrivé en Guyanne, il est enregistré sous les matricules 35319 puis 11819.
Il n'a pas fait l'objet de mesures disciplinaires.

Le pénitencier de Cayenne ©  éd. Magasin La Conscience 

Bagnards - Corvée de nettoyage © P. Hilaire


Fiche du forçat Maximilien Munch

En 1913, le détenu Maximilien Munch est libéré après 8 années de travaux forcés.
Malade, il est interné à l'Hospice Civil de Cayenne.


Hospice civil de Cayenne © éd. Magasin La Conscience

Il y décède le 17 décembre 1914.

Journal Officiel de Guyane annonçant le décès de Maximilien Munch © BnF

Extrait du Journal Officiel de Guyane annonçant le décès de Maximilien Munch © BnF


Google Analytics

Facebook

Twitter