LE TREN BIRINIK (suite et fin)

(Informations Jacques Maribon-Photos Christian Schnabel-Photothèque Henri Dupuis-Ferrovissime n°26 / Avril 2010)

En 1947, les voies sont enfin élargies.

30.000 nouvelles traverses seront nécessaires pour asseoir les voies sur le ballast. A Tréfiagat, Penmarc'h et Kérity, les voies d'évitement aménagées étaient principalement utilisées pour le stationnement des wagons en attente de chargement de la marée et de déchargement des matériels utiles aux pêcheurs et aux conserveurs. Ce sont des locomotives "Bossues" 3-140 H qui tirent maintenant les wagons de celui qu'on appelle déjà "Le Trans Bigouden".

Le 19 Mai 1947, les travaux et aménagements sont enfin terminés et la nouvelle voie est inaugurée. Chaque jour, deux trains circulent dans chaque sens. Des wagons-glacières sont ajoutés au convoi dans chaque gare, attendant le train sur leurs voies d'évitement. Ils permettent de transporter poissons et crustacés depuis St Guénolé, Kérity, Guilvinec et Lesconil dans des conditions de transport "parfaites".


Arrivée en gare de St Gué © H.Dupuis

Départ de la gare de St Gué © H.Dupuis


Horaires de départ de St Guénolé vers Pont l'Abbé :

Gare Jour A Jour B
Pont l'Abbé Depart  06:30 Départ  07:43
St Guénolé Arrivée  07:32 Arrivée 08:51
Pont l'Abbé Départ  08:04 Départ  09:54
St Guénolé Arrivée  09:27 Arrivée 11h02

Puis ils sont attelés aux trains Pont l'Abbé / Nantes via Quimper et Lorient.
Ils transportent marchandises, marée et voyageurs.

Gare Jour A Jour B
Pont l'Abbé Départ  10:16 Départ  11h26
Quimper Arrivée      11:10 Arrivée 12:07
Quimper Départ      11:45 Départ  13:04
Pont l'Abbé Arrivée 12:21 Arrivée 13:40

En gare de Quimper © H.Dupuis


Comme après la Grande Guerre, l'après Seconde Guerre Mondiale retrouve la progression inexorable du transport routier sur le transport ferroviaire.

Malgré une augmentation du tonnage à la vente dans les criées Bigoudènes, le transport dévolu au train diminue inexorablement : Les produits de mareyage, de conserverie, les alginates de l'Usine de Saint Pierre...

Faute de fret, le second train journalier est rendu facultatif le 15 Janvier 1950. En d'autres termes, il est supprimé... Le service de transport routier de la SNCF expédie la marée vers Lorient, aggravant encore les déficits de la ligne.


Wagon en gare de St Gué © H.Dupuis

En gare de St Gué © H.Dupuis


L'arrêt de Kérity © H.Dupuis


Le 29 Juin 1963 la ligne Pont l'Abbé-Saint Guénolé est fermée après 56 ans de service. La locomotive 3-140 C quite la gare de St Guénolé, parée de couronnes mortuaires. Le Tren Birinik a vécu.

Peu de temps avant sa mort, certains moqueurs (où poètes ?) l'avaient appelé Trans-Bigouden, par opposition au...Trans-Sibérien ! C'était en fait un beau surnom, pour un petit train qui avait permis à tant de Bigoudens de vivre et de voyager et à leurs enfants de rêver, quand, les cheveux ou les lacets au vent salé, ils riaient de contentement en entendant l'écho du sifflet dans la lande...


Reste une chanson pour se rappeler du Marc'hig Du...